Critique: Re: Zero kara Hajimeru Isekai Seikatsu, une aventure incroyable !

Re: Zero kara Hajimeru Isekai Seikatsu 1 anime-critique.fr

Un anime psychologique comme je les aime !

Je viens de regarder le 25eme épisode de Re: Zero kara Hajimeru Isekai Seikatsu (Commençons de zéro une vie dans un autre monde ou Re:Zero Starting Life in Another World), je suis maintenant obligé de vous en parler (ne me demandez pas pourquoi, vous risqueriez d’en mourir !).

L’anime est une adaptation des lights novels du même nom écrits par Tappei Nagatsuki et illustrée Shinichirou Otsuka. Ce série est adaptée par le studio White Fox. L’anime est disponible sur Crunchyroll.

re-zero-kara-hajimeru-isekai-seikatsu-11-anime-critique-fr

Gros résumé:

Subaru Natsuki (tiens ça ressemble au nom de l’auteur sans le « ga », hasard ?), le héro de notre histoire est visiblement un Otaku qui passe ses journées à lire des mangas et jouer aux jeux vidéo. Au début de l’histoire, il fait tranquillement ses courses dans l’épicerie du coin, il est victime de visions. Ces dernières ne l’affectent pas trop, il pense qu’il a juste trop joué aux jeux vidéos. Puis tout d’un coup, il est téléporté dans une autre époque style moyen âge fantaisiste.

Impossible de ne pas faire le rapprochement avec tous les animes style Sword Art Online, No game no life, Log Horizon, Grimgar et je ne sais quoi d’autre encore. Surtout que Subaru pense être dans un jeu vidéo, ce qui rend certaines scènes au début très drôles. On se rend vite compte que ça n’a aucun rapport avec un jeu.

Subaru va rapidement rencontrer Emilia, une demie-elfe aux cheveux d’argent, elle va le sauver, grâce à sa magie, de bandits. Notre héro va décider de l’aider à retrouver ce qu’une voleuse lui a pris et ce malgré la réticence de notre chère demoiselle. Le décor est planté, euuh les personnages ? Bon peu importe, personnellement je me suis très vite attaché aux personnalités de nos deux personnages principaux. Il n’en a pas fallu plus pour me conquérir !

Ils vont donc partir à la recherche de l’objet volé, ils trouvent la cachette de la voleuse et ils meurent. Voilà l’histoire est finie ! Nan, je déconne. Subaru va se retrouver devant le marchand du début, il ne comprend pas tout de suite ce qu’il se passe. Les personnes qu’il a rencontré ne le reconnaissent pas, il revit les mêmes choses (pas totalement vu qu’il agit par rapport à ce qu’il sait déjà) et finit par encore crever. Il lui faudra mourir une 3eme fois pour enfin comprendre le phénomène.

re-zero-kara-hajimeru-isekai-seikatsu-7-anime-critique-fr

Dans la 4eme boucle, n’ayant pas eu besoin d’être sauvé par Emilia, il se dit qu’il pourrait en profiter pour ne pas être mêlé aux problèmes de l’elfe. Mais bon l’histoire n’irait pas plus loin si c’était le cas et il ne peut se résoudre à la laisser mourir après ce qu’elle a fait pour lui. Et c’est parti pour une grande aventure !

Bon, il est clair que revenir dans le temps après une mort, ça n’est pas très original, ça a été exploité un bon paquet de fois. Cependant, l’auteur n’a pas fait l’erreur de beaucoup d’histoires du genre. Je m’explique: Dans la plupart d’entre elles, le héro meurt encore et toujours, revenant toujours au point de départ. Il finit par s’habituer à la mort et parvient enfin à atteindre son objectif.

Dans Re: Zero kara, ça ne fonctionne pas du tout comme ça, mourir ça n’est pas agréable, peu importe le nombre de fois que ça arrive ! Nagatsuki l’a très bien mis en œuvre, Subaru est désorienté, perdu, il commence à perdre la boule. A chaque fois qu’il réussit à avancer dans l’histoire, il meurt à nouveau. Une autre différence avec les classiques du genre, c’est qu’il ne revient pas au point de départ, il y a comme des points de sauvegarde, lui épargnant de recommencer tout à chaque fois.

Et quand je dis qu’il perd la boule, ça ne dure pas pendant 2 épisodes (ce que je reproche à beaucoup d’animes, on ne se remet pas d’un trauma si rapidement !) mais bien quasiment pendant toute l’histoire !

re-zero-kara-hajimeru-isekai-seikatsu-6-anime-critique-fr

Les personnages clés:

Il y a beaucoup de personnages dans cet anime, certains passent vite aux oubliettes et d’autres restent très important pour l’avancement du récit.

Subaru:

re-zero-kara-hajimeru-isekai-seikatsu-8-anime-critique-fr

Héro principal de l’histoire, on peut dire qu’il en prend plein la figure. En partie à cause de ses nombreuses morts, mais aussi à cause de toutes les épreuves qu’il subit. Sa force physique est correct mais comparé aux autres, il ne vaut pas grand chose. Il n’est donc pas l’archétype du héro fort et courageux, il est faible et n’a aucun don (si ce n’est de ressusciter et de puer la sorcière qui est à l’origine de ses problèmes).

De plus, il est incapable de parler de ce qu’il lui arrive à qui que ce soit. De quoi lui faire perdre encore plus les pédales. Si un mot devait le définir, je dirais l’orgueil. En effet, il connait le danger qui approche, il se doit de sauver les autres. Le soucis, c’est qu’il ne peut pas expliquer d’où il sait qu’un danger arrive, du coup comment faire en sorte que les autres le suivent ? Ça va lui créer beaucoup de problèmes. Il pense souvent agir pour le bien d’Emilia, cependant il va parfois plus lui nuire qu’autre chose.

Heureusement, Subaru a plusieurs atouts, il est plutôt tenace et sournois, parfois futé aussi mais pas trop. Ces « qualités » vont lui permettre d’aller de l’avant afin de sauver son amour Emilia. N’oublions pas non plus que Rem lui sera d’une grande aide.

Le développement psychologique de Subaru est excellent et très bien travaillé.

re-zero-kara-hajimeru-isekai-seikatsu-10-anime-critique-fr

Emilia:

Demie-elfe aux cheveux d’argent, on l’associe à la sorcière qui était une elfe. Pour cette raison, elle va être détestée et rejetée par la plupart des gens. Elle est pourtant d’une nature gentille et attentionnée, elle invente même des excuses bidons pour qu’on ne lui soit pas redevable. D’où la réplique de Subaru: « Et j’ai beau être un inconnu, elle a joué la comédie pour éviter que je me sente redevable. Avec ce genre de principes, elle sera toujours perdante dans la vie !« . Quand on sait qu’elle est aspirante au trône, on se dit que dans ces conditions elle n’a beaucoup de chances d’y arriver …

Elle est suivie en permanence par son fidèle et puissant esprit Pack, enfin du moins quand il ne dort pas !

re-zero-kara-hajimeru-isekai-seikatsu-9-anime-critique-fr

Rem:

re-zero-kara-hajimeru-isekai-seikatsu-5-anime-critique-fr

Personnage clé, sœur jumelle de Ram (moins importante donc je n’en parlerai pas, aie pas taper please !), apportant un réconfort à Subaru dans ses moments les plus sombres. Ce ne sera pas le cas au début mais elle va finir par avoir une confiance aveugle en notre héros. Ce qui lui sera vitale, étant donné qu’il ne peut pas expliquer le mal qui l’habite. Attention, ce qui suit est un gros spoil:

Spoiler

Il est clair que l’amour que porte Rem à Subaru est touchant, beaucoup d’entre nous auraient aimé qu’il oublie Emilia pour se mettre avec Rem. Quand on aime réellement une personne, même en ayant une Rem à côté, on ne peut pas l’oublier. C’est triste mais c’est comme ça, j’aurais été déçu si ça en avait été autrement.

Rem reste un excellent personnage qu’on n’oubliera pas de si tôt !

Ah oui, j’oubliais Rem et Ram sont mines de rien des personnages très attachants surtout avec leurs répliques type: « Nee-sama, nee-sama … Rem, Rem … » (voir ci dessous, un exemple en vidéo). Elles disposent aussi de certains pouvoir les rendant parfois terrifiantes.

Wilhelm van Astrea:

Je ne sais pas si ceux qui ont vu l’anime auraient mis eux aussi ce personnage dans les personnages clés, mais bon moi je l’ai vraiment adoré. Bah oui, il est badass le vieux, il sera plusieurs fois mis en avant, sa force et sa sagesse seront plus qu’utiles à Subaru. C’est le seul personnage « secondaire », avec les deux jumelles, dont en saura plus sur son passé. Je ne sais pas trop quoi dire de plus à son sujet, mais il fallait que j’en parle !

re-zero-kara-hajimeru-isekai-seikatsu-4-anime-critique-fr

Betelgeuse Romanee-Conti:

Pour ne pas spoiler, je vais juste dire une chose: Ce mec est timbré ! Mais j’ai kiffé sa folie !

re-zero-kara-hajimeru-isekai-seikatsu-2-anime-critique-fr

La sorcière:

La sorcière, aaah la sorcière, on en parle tout le temps, elle est à l’origine du mal de Subaru. Qui est elle ? Pourquoi s’attaquer à Subaru ? Quel est son but ?

Spoiler

C’est un peu bizarre de parler d’un personnage qu’au final on ne voit jamais. Mais bon ça reste un personnage clé, que dis-je la sorcière est à la base de l’histoire, sans elle il n’y en aurait pas eu !

re-zero-kara-hajimeru-isekai-seikatsu-3-anime-critique-fr

Graphismes et ost:

Dans l’ensemble tout est bon, Sakai Kyuta s’est occupé du Chara design (Il a aussi fait Steins; Gate et Sankarea, 2 animes que j’adore) et Kenichiro Suehiro de la musique. Pour ce qui est des openings et endings, j’ai une préférence pour le 2eme opening et le 1er ending. Niveau ost, j’adore notamment celui appelé The witch’s call qui ne présage jamais rien de bon quand on l’entend !

Conclusion:

24 semaines qui se terminent, plus besoin d’attendre avec impatience le dimanche. Bordel, qu’est ce que ça va me manquer ! L’anime est loin de couvrir tout le light novel, j’espère qu’il y aura une suite, car il y a encore beaucoup de zones d’ombres et de suites envisageables.Re: Zero kara Hajimeru Isekai Seikatsu se base sur des choses peu originales pour créer son histoire. Cependant, l’auteur a su les travailler à sa sauce, rendant ses personnages crédibles et humains. On est bien loin du cliché du héro qui surmonte toutes ses morts avec facilité et c’est ça qui est bon !

Allez hop ! Rangeons cet anime dans la case animes préférés ! Prions très fort (quoi je ne suis pas croyant ? OSEF !) pour avoir une suite, en attendant contentons nous d’écouter en boucle les ost de ce magnifique anime.

N’hésitez pas comme toujours à donner votre avis dans les commentaires, je me ferai un plaisir de vous répondre. 🙂

Ps: Rem rem <3

re-zero-kara-hajimeru-isekai-seikatsu-12-anime-critique-fr

2 thoughts on “Critique: Re: Zero kara Hajimeru Isekai Seikatsu, une aventure incroyable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *